< Retour à toute l'actualité

Trouver des solutions pour fluidifier la collecte des déclarations et le passage des marchandises

Publié le 23 avril 2012 par seagitalawards

L’harmonisation imposée par la directive applicable au plus tard en 2015 s’annonce aussi complexe que stratégique.

La mise en place du guichet unique entraîne de lourdes contraintes pour les ports impliqués dans le transport de  conteneurs : la diversité des marchandises dont ils assurent le transit exige en effet un volume documentaire toujours plus important. Ces contraintes sont également conséquentes pour les ports équipés de terminaux-passagers. Annonce du navire, déclarations de la cargaison et du manifeste de marchandises dangereuses, liste de l’équipage et des passagers, documents liés à la gestion des déchets, à la santé, à la sûreté, etc. : au total, c’est une dizaine de déclarations qui doit être déposée par les professionnels avant l’arrivée du navire. Il appartient donc aux systèmes d’information des autorités portuaires de trouver des solutions techniques pour que soit mis en place un portail déclaratif susceptible de faciliter la collecte de ces déclarations, leur suivi et leur transmission vers les acteurs et autorités compétentes.

Mais il appartient également aux autorités portuaires et administratives de proposer des solutions pour fluidifier le passage des marchandises. Ici se dessine clairement un enjeu commercial stratégique car derrière ces plateformes informatiques se cache également une thématique d’attractivité et de simplification des procédures. Aussi, la question est-elle : peut-on transformer une obligation règlementaire en un véritable outil stratégique visible sur le net, susceptible de drainer du trafic dans les ports français?

Jérôme Besancenot, chef du service du développement des systèmes d’information du Grand port maritime du Havre (GPMH).

< Retour à toute l'actualité