< Retour à toute l'actualité

Comment aider les ports à faire du « guichet unique européen » un outil de compétitivité ?

Publié le 23 avril 2012 par seagitalawards

Parmi les thèmes que le salon SEAGITAL se propose d’aborder, la directive européenne du 20 octobre 2010 est particulièrement d’actualité. Le compte à rebours est en effet lancé pour la mise en place d’un guichet unique pour les formalités déclaratives applicables aux navires à l’entrée et/ou à la sortie des ports des États membres.

Comme elle représente avec quarante-quatre adhérents la quasi-totalité des ports de commerce et de pêche français, l’Union des Ports de France est très attentive à toute initiative susceptible d’améliorer leur fonctionnement et leur compétitivité. Parmi elles figure la directive du 20 octobre 2010 : son objectif vise à simplifier et harmoniser à l’échelle européenne les formalités administratives appliquées au transport maritime. Ainsi convergeront vers un futur « guichet unique » national toutes les déclarations réglementaires qui seront alors mises à disposition des autorités compétentes des pays membre et de l’UE.

La France a déjà su se montrer pionnière en matière d’informatique communautaire et les grands ports maritimes eux-mêmes ont eu l’occasion de collaborer sur différents outils en la matière. Mais le temps nous est ici compté : la constitution de ce guichet unique doit en effet être effective dans les meilleurs délais, au plus tard le 1er juin 2015.

Dans ce contexte et pour aider les ports à tirer le meilleur parti de cette nouvelle règlementation, l’Union des Ports de France est prête à jouer le rôle de catalyseur. Des outils existent, des besoins s’expriment, des convergences de vues entre ports apparaissent : l’UPF peut favoriser et mettre à disposition un lieu d’échanges ou faciliter la transmission des attentes et des communautés de pratiques aux instances nationales  et européennes.

Je vois en cette deuxième édition du salon Seagital une occasion précieuse et un moment très favorable pour rassembler sans tarder tous les acteurs du sujet, pour établir un point d’étape et pour donner le coup d’envoi des travaux français de constitution du futur guichet unique européen.

Geoffroy Caude, délégué général de l’Union des ports de France (UPF).

< Retour à toute l'actualité