< Retour à toute l'actualité

Comment aider le pilote dans ses prises de décisions pour réaliser les manœuvres?

Publié le 28 février 2012 par seagitalawards

Seagital peut servir d’incubateur aux solutions innovantes qui révolutionneront les métiers de la navigation.

Depuis 1905, la Fédération Française des Pilotes Maritimes – FFPM – promeut la profession de pilote au plus haut niveau et veille à l’application des textes en vigueur sur l’organisation et le fonctionnement du Pilotage. Elle représente les 32 Stations de Pilotage de France métropolitaine et des départements et territoires d’Outre-mer ainsi que le Pilotage hauturier, soit à ce jour 342 Pilotes maritimes et leurs 400 collaborateurs. Ensemble, ils assument quelque 100 000 opérations annuelles de pilotage, mouvements de navires, manœuvres ou transits, dans des conditions de sécurité optimale pour les biens et les personnes. Les Pilotes maritimes français sont particulièrement engagés au service de la conception et du développement d’outils électroniques d’aide à la manœuvre, qu’il s’agisse de matériel embarqué ou de simulateurs destinés à perfectionner leurs formations.

Dans ce métier d’expérience humaine, la technologie doit en effet être une alliée pour l’aide à la décision du navigateur, Commandant ou Pilote. C’est pourquoi nous sommes impliqués dans tous les groupes de travail relatifs à l’élaboration de l’e-navigation, un concept en devenir. L’intégration des données générées soit par le navire (indicateurs de vitesse, de cap…), soit par les instruments embarqués (radar, AIS, GPS, sondeurs…) ou encore transmises par la terre (hauteur d’eau, trafic, disponibilité des places à quai…) doit fournir une vision globale des paramètres nécessaires à la navigation et à la prise de décision par le navigateur. Dans le cadre du processus de mise au point du concept d’e-navigation piloté par l’Organisation Maritime Internationale (OMI), les Pilotes sont particulièrement attentifs à ce que la passerelle du navire reste le centre de décision ultime et que la vision maritime prime sur l’approche terrienne.

Dans ce contexte, l’enjeu de SEAGITAL est de pouvoir confronter les réglementations avec les fournisseurs et utilisateurs d’innovations technologiques, favorisant l’expression des besoins et in fine la mise au point de systèmes innovants. Nous avons ici une réelle opportunité de voir émerger un leadership français dans le développement de solutions dédiées à l’e-navigation. C’est aussi une occasion supplémentaire pour nos professions de participer activement aux réflexions en cours au niveau international.

Frédéric Moncany de Saint-Aignan, Président de la Fédération Française des Pilotes Maritimes, Vice-Président de l’Association Internationale des Pilotes Maritimes

Définition de l’E-Navigation par l’OMI : « L’e-Navigation est la collecte, l’échange, l’intégration, la présentation et l’analyse des informations nautiques au moyen d’équipements électroniques, à bord et à terre, afin d’améliorer la navigation de quai à quai et les services associés en termes de sécurité et de sûreté en mer et de protection de l’environnement marin. »

< Retour à toute l'actualité